Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Evasion

Evasion

Je crois qu'il n'y a rien de plus banal que mon histoire. Un jour, je suis simplement tombée amoureuse de la lecture. Et disons qu'aujourd'hui, je partage mon amour avec vous.

A court of mist and fury, Sarah J. Maas.

Publié par Coline sur 8 Mai 2017, 17:53pm

On va commencer par le commencement, c'est à dire le premier tome, A court of thorn et roses. C'est une réécriture de la Belle et la Bête, et c'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai lu ce livre. (ça, et cette amie qui a décidé -à mon grand bonheur- d'être ma bibliothécaire, et qui m'a tannée pendant des heures avec ce livre). 

J'ai dévoré ce livre. J'étais en pleine période d'examens, de rendus de dossiers, de stress et de ras le bol, et j'ai choisi de faire une pause dans toute cette angoisse en lisant un instant ce roman. La vérité, c'est que dès le moment où je l'ai commencé, je ne me suis pas arrêtée, ni pour travailler, ni pour manger, ni pour rien, et j'ai attendu quatre heures plus tard de l'avoir fini pour recommencer à respirer. 

J'ai tout de suite accroché avec Feyre, qui a un côté battante que j'ai adoré. Tamlin, qui se révèle petit à petit au cours de ce livre m'a plu, et j'ai beaucoup apprécié l'idée de la malédiction, qui, je trouve, donne un peu de profondeur au personnage. Lucien, et son côté bougon-râleur m'a fait craquer. Et puis, Rhysand -je l'aime d'amour. J'étais assez curieuse de ce que l'auteure comptait faire de lui, étant donnée l'ambivalence de ce personnage tout au long du premier tome. On peut d'ores et déjà se dire que, loin d'être un méchant basique dans l'histoire, Rhys a plus d'un tour dans son sac, et va nous faire rêver. Et c'est le cas, oh mon dieu, oui. 

Et donc, tout ça m'a propulsée dans un univers que j'ai adoré. Mais à la fin du premier tome, je me suis dit que j'allais m'arrêter là. Je vous donne en direct la conversation avec l'amie bibliothécaire qui m'a convaincue de lire le tome 2. 

Moi "Non, mais sérieusement, je ne vois pas pourquoi je devrais lire la suite, pour moi, la boucle est bouclée. Je veux dire, l'histoire est finie, le grand méchant est battu..."

Elle "Parce que dans son tome deux, elle remet en question tout le premier !!!!"

Moi (pas convaincue) "Mouais, et donc? J'ai pas le temps, il me faut finir mon mémoire, et en plus, il va falloir que je me le cogne en anglais, j'ai pas le courage là..."

Elle (motivée) "Ah non, tu n'as pas le choix, il faut que tu le lises !!!! Vraiment, c'est un chef d'oeuvre !!!! Lis le !"

Moi (pas convaincue) "Qu'est ce qu'il y a de si fou, pour que je doive à tout prix le lire?"

Elle (à fond) "Je peux pas te raconter sans te spoiler, mais lis le, tu verras, tu vas adorer !!!"

Moi (pas convaincue) "Spoile moi, que je vois si je me lance ou pas, alors.."

Elle (mitigée) "Alors tu me promets que tu le liras même si je te spoile?"

Moi (blasée) "Oui.."

Elle (à fond) "Alors, qu'est ce que tu penses de Rhysand ?"

Et donc, 10 bonnes minutes de bon gros spoil plus tard, j'ai décidé que j'allais télécharger ledit bouquin, et le lire, et en VO, je vous prie. Enfin bref. Ca va spoiler, ici, et salement. Je veux dire, si j'écris un pavé sur la chose pour la digérer, ce n'est pas pour rester sobre, et soft, ou je ne sais trop quoi. 

Du coup, je savais déjà tout ce qui allait se passer dans le bouquin... Mais ça ne m'a pas empêchée de le dévorer. (enfin, le dévorer, tout est relatif. Là où j'ai passé 4 heures sur le premier tome, j'ai passé une semaine sur le deuxième. Ben oui, l'anglais, il faut l'encaisser.) Mais... Putain, qu'est ce que ça en valait le coup ! 

L'auteure a une plume géniale. Ses phrases sont sublimes, et elle m'a transportée, dans un autre pays, que je n'ai d'ailleurs pas voulu quitter. (parce que oui, depuis que j'ai fini ce livre (c'est à dire il y a deux semaines), je passe mon temps à le relire -j'en suis à 4 fois, si quelqu'un en a quelque chose à faire, on commence à me dire que j'abuse un peuEnfin, bref, il y a dans ces mots quelque chose qui me touche au plus profond de mon être, tant par la beauté des phrases que dans le poids qu'il y a dedans.  "And I realized—I realized how badly I'd been treated before, if my standards had become so low. If the freedom I'd been granted felt like a privilege and not an inherent right." Cette phrase ci, pour ne citer qu'elle m'a chamboulée à un niveau supérieur. (sa mère la chèvre!)

Au delà de ce talent d'écriture, j'ai eu un coup de foudre pour Rhys. Je me doutais qu'il n'allait pas rester simplement ce qu'il est dans le premier tome, flou et imprévisible, mais qu'il allait devenir quelqu'un de plus important. J'avais raison, et quel personnage l'auteure en a fait ! Doux et fort à la fois, brisé et destructeur, adorable, libérateur. Pour mieux cibler le personnage de Rhys, il faut que j'évoque Tamlin.

Le Tamlin que j'avais apprécié dans le premier tome est sacrément secoué dans le second, il devient... un c*nnard fini, osons le dire. Il interdit toute liberté à Feyre, et la transforme en un joli objet décoratif, qui n'a son mot à dire sur aucun des sujets qu'il aborde. L'auteure évoque l'amour, en tant que poison, et c'est ce qu'elle nous fait percevoir. Tamlin, en aimant trop Feyre la détruit. Il ne prend en compte que son besoin à lui de la protéger, et aucun de ses besoins à elle. Elle le montre tant et si bien que toute mon affection pour Tamlin a disparu très vite, remplacée par une rage sourde vis à vis de son comportement égoïste et machiste.

Rhys, à son inverse prend Feyre en compte dans ses décisions, il lui donne des droits. Il croit en elle, et lui permet par ce biais là de réapprendre à vivre. Il est tout ce que Tamlin n'est pas, et permet à l'auteure des réflexions féministes que j'ai adoré. Je veux dire, sa réflexion sur l'attachement me plait beaucoup. Vous savez, cette capacité qu'on a des fois, à tomber amoureux de quelqu'un pour quelques attentions banales, tout simplement parce qu'on est trop seul, trop fatigué et trop perdu pour se rendre compte que ce qui nous est offert n'a rien d'exceptionnel ? J'ai adoré la réflexion de l'auteure sur ces sentiments "fantômes", et leur apparition. Trop peu de gens le reconnaissent. Par exemple, combien de films/livres tombent encore dans le cliché de l'amour au premier regard ? La profondeur de la réflexion sur l'amour, que ce soit son possible pouvoir destructeur, ou l'impact que peuvent avoir une relation positive ou négative m'a particulièrement plu.

J'ai adoré, au delà des questions que l'auteure soulève, tous les personnages. Enfin, tous. Disons Feyre, Rhys, Mor, Az, Cassian, Amren, Nesta et Ellain. Je trouve que chaque personnage évoqué a une profondeur et une richesse qui permet de s'y attacher. (bon j'avoue, j'ai trouvé un peu long le passage où tout le monde raconte son histoire au milieu du tome, mais faut bien le faire à un moment, non?) Enfin, bref. Un coup de coeur pour les personnages.

Un coup de coeur pour l'histoire aussi. (et je dois avouer que j'ai fait une crise de nerfs quand j'ai compris que j'allais devoir attendre deux semaines pour lire la suite, et je prie tous les jours pour que ce putain de tome arrive enfin dans ma boite aux lettres!) De l'action, de l'amour, (et quand je parle d'amour, c'est bien plus vaste que Rhys-Feyre. Il y a tant d'amour dans cette histoire : l'amour de Feyre pour sa famille et pour les humains, celui de Rhys pour ses amis et son peuple, l'amour des êtres vivants en général. Et puis tous les messages d'amour que fait passer ce livre, d'amour de la femme dans la vie quotidienne, et d'amour de soi.) du suspense, mais que demander de plus?

 

Enfin bref. J'ai craqué. Vivement la suite, sa mère la chèvre!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents